Tribalisme? Et oui! Encore!

C’est un petit incident qui est arrivé à un ami qui me force à l’écrire. Laissez-moi vous raconter.

Mon ami est VRP multicartes (il vend plusieurs produits différents pour plusieurs entreprises différentes) et était justement en pleine prospection et proposait cette fois-là des lots de chemises cartonnées à 3 000 FCFA le paquet.

Il est important que je vous précise que mon ami est un peu enrobé et de teint noir sombre.

Il arrive donc dans un bureau où il trouve une dame assise derrière et un monsieur en face d’elle. Il se présente comme vendeur et présente son produit. La dame hésite. Le monsieur lui demande (à mon ami): « tu es de l’ouest n’est-ce pas? De quel village? » lui il répond: « oui je suis de l’ouest ». Il sait comment çà se passe et il veut vendre. Parce que entre vous et moi, il n’est pas de l’ouest mais plutôt du littoral.

La dame continue d’hésiter. Le monsieur d’appuyer: « il faut prendre c’est notre frère ». Et de demander à mon ami: « Tu t’appelles comment? Kamga?…il faut nous dire ton nom hein! »

Finalement la dame prend un paquet de chemises. Et pendant que mon ami s’apprête à sortir, le monsieur d’ajouter: « la prochaine fois tu reviens avec ton nom et le nom de ton village. Comme çà on va prendre même 20 paquets! »

Cette histoire m’a déconcertée parce que je savais que dans notre pays appartenir a un certain groupe social ou ethnique vous donnait quelques facilités mais je n’imaginais pas que tout se faisait de façon aussi ouverte et flagrante.

Personnellement je n’ai jamais vraiment subit les avantages ou les inconvénients d’appartenir ou pas à telle ou telle tribut, sauf une fois quand je préparais le CEPE. Mais çà remonte à loin et depuis j’essaie de me convaincre que çà va mieux et que les mentalités changent.

Dans certaines entreprises, tout le monde vient du même village, est de la même ethnie. Les employés parlent leur dialecte au bureau, on se croirait à une réunion de famille.

Vous touvez un frère ou une soeur du village impoli à l’accueil, qui chasse les clients. Vous trouvez ailleurs un commercial qui se fiche de vendre ou pas, car son oncle ne le mettra jamais à la porte.

Pendant ce temps des personnes qui n’ont ni frère, ni oncle, ni tante et qui sont capables de faire 10 fois mieux le travail, sont au chômage, assis sur un benskin ou derrière un call-box!

D’où viendra le changement? De qui viendra le changement?

4 commentaires

  1. Mohamed Semeunacte · août 25, 2010

    Interessant… enfin effrayant aussi lol
    Je suis d’origine Algerienne et ce pays s’est battu et se bat encore contre ce genre de pratiques. Je suis ne en France et j’ai ete eleve en France, ce pays ne se bat pas contre ces pratiques… il fait comme si elles n’existaient pas…et pendant ce temps la, sa jeunesse s’expatrie…comme moi🙂

    Merci pour ton article Sandrine

    Mohamed Semeunacte

    • sandrinetoua · août 26, 2010

      Tu parles d’expatriés et bien il y en a beaucoup qui sont camerounais aussi. C’est normal vu que personne n’arrive à s’en sortir au pays, il faut bien aller voir si çà passe mieux ailleurs. C’est vraiment dommage. Il faut déjà commencer par changer les mentalités et les comportements.

      Se concentrer sur les qualités réelles d’une personne et non s’attarder sur d’où elle vient ou à quelle famille elle appartient.

      C’est vraiment dommage.

  2. Neo · septembre 1, 2010

    Heureusement que tout le monde ne pense pas pareil…

    En même temps, je vais me faire l’avocat du diable🙂. JE pense que ce genre de situation n’est pas à prendre avec bcp de sérieux car elle n’est manifeste que dans les endroits où la RENTABILITE n’est pas l’objectif No1. Je veux dire…même en occident les relations aident (mais ne suffisent pas! grosse nuance) pour réussir.

    Pour un poste non vital et sans réel enjeu pour l’entreprise, on prendra n’importe qui, et de préférence le candidat avec lequel on a le plus d’affinités (toi même tu ferais pareil). Mais pour des postes stratégiques, je ne pense pas que le favoritisme soit courant. Donc pour revenir à ton anecdote, la fourniture de papeterie n’est pas la priorité de l’entreprise. et il y a des centaines de fournisseurs de papiers. Alors, tant qu’à en choisir un, autant choisir celui avec qui on se sent le plus d’affinités.

    Malheureusement, les entreprises et services publics en Afrique sont les plus grand pourvoyeurs d’emplois sans valeur ajoutée. Alors c’est pas demain la veille que les choses changerons.

  3. sandrinetoua · septembre 7, 2010

    Néo, je suis d’accord avec toi sur un point: pour certains services qui n’influencent pas la rentabilité de l’entreprise oui on peut prendre son frère du village, no problemo.

    Mais le problème doit être pris avec sérieux. Quand tu entres dans une entreprise où on ne parle qu’un seul et même dialecte, où le responsable commercial ou marketing est le frère du village, il ne travaillera jamais avec la même pression d’efficacité que n’importe quel autre. Même si il s’agit d’une PME, d’autant qu’au Cameroun il y a beaucoup plus de PME que de grande entreprise.

    En même temps tu peux me dire que çà n’engage que l’entreprise en question, mais c’est ce genre de système qui fait que les jeunes plus qualifiés sont au chômage, certains vendeurs ou fournisseurs ont une clientèle très réduite car même si ton matériel ou le service que tu proposes est meilleur, je préfère acheter pour mon frère ou pour mon ami.

    Je ne dis pas que les mentalités restent figées, je dis juste qu’elles sont encore lentes au décollage. C’est tout.

    Et pour tout te dire çà fait tellement partie de nous que peut-être que moi qui m’en plains j’ai souvent adopter le même comportement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s