1j, 2j, 3j, 4…6, 7… Marre de compter…

J’avoue que cette semaine n’a pas été de toute gaieté pour moi.
Toutes mes apprenties étaient indisponibles. Maladies et autres responsabilités. J’ai dû me taper une semaine seule au monde. C’était pas la joie. Elles m’ont terriblement manquées. Du coup j’avais envie de rien. Surtout pas de travailler. Dommage parce que j’ai une tonne de boulot en retard. Et sans les bras supplémentaires, c’est plus que chaud. Même si en fait il fait très frais sur Douala et que j’ai super froid (début de paludisme).

Comme si çà ne suffisait pas, les petits « couacs » du quotidien s’en sont mêlés : la télé qui explose, toute seule dans son coin, le moteur de la machine à coudre qui se grille, les paiements qui n’arrivent pas, les factures qui elles, arrivent bel et bien… Pfff…laissez moi dormir svp…

Cerise sur le magnifique gâteau de cette semaine pourrie, les attaques de BH (même prononcer leur nom çà m’énerve au plus haut point) sur la ville de Maroua.

Les clientes attendent, les commandes doivent être livrées. Il faut que je me lève. Il faut que je marche. Sans peur, sans crainte, car c’est ce que veut l’ennemi.

On a le droit de plier (c’est même nécessaire parfois), mais on a pas le droit d’être brisé.

La maladie ne m’arrêtera pas. L’ennemi ne nous arrêtera pas.

image

Photo de William Nsai

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s