Pour ceux qui pensent que c’est facile d’être son propre boss…

Vous savez, très honnêtement je vis actuellement le rêve de ma vie.
Quand je bossais dans le « classique « , j’enviais les call-boxeuses, les couturières du marché. Bref toutes ces personnes qui a mon avis géraient leur quotidien à leur gré: Se lever le matin, démarrer quand on veut, clôturer quand on veut, etc. Etc. J’avais raison mais pas complètement.

Quand tu es dans le « classique  » faut reconnaître quand même qu’il y a pas mal de choses faciles. On a qu’à obéir, on a pas trop de décisions ou de réflexions sur une stratégie globale de l’entreprise. On est sur une tâche précise, un domaine précis notre réflexion ne va pas plus loin que ce territoire prédéfini. On peut être focus et super efficace sur CE point précis.

Être son propre boss c’est un peu plus compliqué. Il faut avoir une vision de son projet. Il faut être déterminé à réaliser son rêve. Il faut être à la fois PDG, Responsable de la comm, comptable, assistant, RH, commercial, et j’en passe.

Photo de Christian Sankeur

Photo de Christian Sankeur

Quand au mythe selon lequel on peut faire ce qu’on veut quand on veut, il n’en est absolument rien.
Quand on veut réussir dans son projet, on est pas son propre patron. On a le client pour patron. C’est le client qui décide de quasiment tout.
C’est le client qui décide de la qualité de votre travail, des produits que vous commercialisez, de vos heures de travail, de vos congés, de votre salaire. De quasiment tout. Oui le patron client n’est pas satisfait des fois. Mais il faut faire de son mieux pour le satisfaire si non c’est le licenciement.
Pour ma part, et même si je fais mine qu’il n’en est rien, çà me brise le coeur à chaque fois que le boss n’est pas content. Quand dans chaque tâche qu’on accompli on met tout son coeur, on a forcément envie de faire plaisir. Et quand c’est pas le cas…

Je vous l’avoue c’est pas évident au quotidien. Les journées courent à une vitesse fulgurante. La journée commence à 6h et s’arrête à 2h. On travaille plus, on réfléchi plus, on donne plus, on se sacrifie plus. Mais si on est heureux, si on est guidé par la passion, on en demande toujours plus.

2 commentaires

  1. Josselin · août 3, 2015

    Simplement génial Sandrine, je redécouvre un autre côté de ta personne. Et je t’encourage vraiment dans cette nouvelle option de ta vie. C’est bien exaltant, mais très souvent contraignant, mais toujours est-il qu’on s’en ressent toujours bien grandit. Je te souhaite THE BEST….Congratulation !!!!

  2. pollux1erPollux · août 3, 2015

    Ah ah ah, interessant ton article. Y a un peu de vécu, de vrai là dedans, mais bon… Laisse nous rêver … lol

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s