Les dessous de ma nouvelle collection. WaX MiX.

Çà y est, les premières photos de ma dernière collection ont été publiées. Pour moi c’est une bonne chose de faite.
J’entends cette petite voix dans ma tête qui d’un ton ironique me dit « mais quel enthousiasme « . Lol.

Pour moi en fait tout l’enthousiasme est concentré pendant que je créé.  Dans ces moments là je suis toute… Chose. Je saute sur place, je suis anxieuse, puis détendue,  puis nerveuse.  Bref une foule d’émotions me traversent quand je créé. C’est la meilleure partie de mon travail.

Croquis WaX MiX 1

Croquis WaX MiX 1

Une fois que j’ai obtenu ce que j’avais imaginé,  çà s’arrête là.  Mon attention se tourne vers un autre projet.

Bon parlons de cette collection,  puisque c’est de çà qu’il est question.  Je l’ai appelé WaX MiX (attention aux majuscules et au minuscules. Le détail, c’est ce qui importe ).
Contrairement à ma dernière collection RootS’tiK qui était 100% accessoires et qui venait un peu d’une autre planète,  celle-ci est centrée sur les chemisiers et reste très actuelle, très « vie de tous les jours ». Avec bien sûr une touche de boucles d’oreilles originales. Que voulez-vous ? Je suis une accessoiriste dans l’âme.

C’est une collection que j’ai voulue très simple, très colorée avec ce côté un peu décalé que j’aime tant.
Pour ce qui est des chemisiers,  il a juste s’agit pour moi de mélanger deux matières que j’affectionne: le wax et la mousseline. Le côté décalé ? Mélanger les motifs également. Les mélanger tout en gardant ce côté harmonieux, quasi uniforme. le mélange ne saute pas aux yeux, alors c’est qu’il est réussi.

Croquis WaX MiX 2

Croquis WaX MiX 2

Croquis WaX MiX 3

Croquis WaX MiX 3

Pour les boucles d’oreilles, ceux qui me suivent depuis un moment n’ignorent pas mon amour pour les perles de rocailles. Elles ont une grâce et une finesse que j’adore. Ici je les ai associées à du simili cuir pour faire ressortir l’éclat et la beauté des perles, tout en gardant cette harmonie qui m’est chère. J’adore ces bijoux. J’ai d’ailleurs du mal à m’en séparer.

C’est des pièces qui ont été créées pour être portées au quotidien. Vous constaterez d’ailleurs que les décors du shooting ont été plantés en plein centre ville.

Pour bien compléter les tenues, quoi de mieux que des sacs à main.

WaX MiX 1

WaX MiX 1

WaX MiX 2

WaX MiX 2

Je suis bien consciente que cette collection n’est pas aussi démonstrative que la précédente, mais je voulais quelque chose de simple, qui pourrait plaire à toutes les femmes, des tenues dans lesquelles elles se sentiraient belles, chics, confortables, tout en restant africaines.

WaX MiX 3

WaX MiX 3

WaX MiX 4

WaX MiX 4

Découvrez toutes les photos de la collection WaX MiX sur mon compte Tumblr en cliquant ici.

Cet extraordianire Samedi (Vendredi?)

Sur mon compte Facebook perso il y’a quelques jours, j’ai parlé d’un extraordinaire Samedi qui en fait était le vendredi… Bref.

Il y a quelques temps j’ai créé une petite collection de chemisiers (j’en parlerais plus en détails dans un prochain post). Pour chacune de mes collections je me dois malgré tout de faire un shooting, histoire qu’elle ne passe pas complètement inaperçue. C’est une façon pour moi de montrer une nouvelle facette de ma personnalité.

Donc, il est question d’organiser un shooting. pour cela il faut contacter photographe, mannequin, maquilleuse, toute l’équipe quoi, et caler une date. J’avoue que nous avons eu du mal, beaucoup de mal à le faire. Un tel indisponible aujourd’hui, un tel autre demain, j’en suis arrivée à me demander si on le faisait encore ou pas. çà prenait trop de temps à se planifier.

Apres plusieurs discussions, nous avons fini par trouver une date et un lieu. Vendredi 17 Juillet au quartier Bonanjo à Douala. Pour ceux qui ne connaissent pas mon pays le Cameroun, Bonanjo est le quartier Administratif de notre chère capitale économique. Donc tous les ways des Nkounkouma sont la-bas. Les représentations des ministères, les banques, etc.

Pour cette collection il nous fallait une ambiance rue (street), nous devions donc prendre des plans de rue. Nous en avons fait plusieurs jusqu’au moment fatidique. Quand j’y repense, je me dis que nous devions tous être tellement dans notre petit monde que nous n’avons vraiment, mais vraiment rien vu venir: prise de vue devant les « 6 états de la BEAC », interpellation d’un agent de police, menace du commissaire, confisquation de l’appareil, interrogatoire. Bref vous voyez bien le genre.

Mais nous aussi hein. Façon que affaire de Bokom Haram chauffe là dehors, façon que tout le monde est à cran, façon en plus que c’est le grand jour du Ramadan, vous vous placez devant la BEAC pour prendre les photos. Massa !

J’avoue que j’ai eu très peur hein, mais plus de peur que de mal. Après « négociation », on a pu continuer (bien que le moral ait chuté d’un bon niveau).

Shooting feu rouge ;)

Shooting feu rouge 😉

Au bout du rouleau.

Au bout du rouleau.

Ce fut vraiment un extraordinaire samedi vendredi. Plein de surprises et de fatigue. J’ai même oublié le mec dopé à l’alcool qui nous offrait sa protection contre une petite « Castel ». Le vrai chef du quartier disait-il. LOL !

Elle a été extra mon égérie.

Elle a été extra mon égérie.

Nous avons tout de même relevé le défi. Merci à Vous qui avez su gérer le truc. Pour toi Christian, mon MERCI ne sera jamais assez gros. çà c’est sûr…