L’Africanisation de l’Afrique

Quand je regarde autour de moi aujourd’hui, je vois l’Afrique. Celle qui se racontait dans les livres que j’ai lu. Celle qui est travailleuse, celle qui sait qui elle est, d’où elle vient et qui le montre.

Oui je parle de l’Afrique positive hein, la noire qu’on noircit tous les jours là, No Way !

Avant, je ne me reconnaissais pas moi même dans cette Afrique que je lisais et que j’imaginais. Cela vient peut être de moi, peut être qu’avant je n’étais pas assez attentive. Quoiqu’il en soit, je vois les choses différemment aujourd’hui.

Faites l’expérience, regardez autour de vous, dans le taxi, en voiture, sur les réseaux sociaux. Ne voyez vous pas la même chose que moi? Le pagne, le frisé, le sourire?

Les Africains ont adopté le Wax. Matière qui à une certaine époque était réservée à nos mamans, à nos deuils, à nos mariages. Aujourd’hui le wax se porte partout, par tous. Certes il est plus moderne (et çà j’adore!), plus street, plus chic, plus soirée, mais il est de plus en plus présent. Il se réinvente un peu plus tous les jours.

IMG-20160211-WA0002

Les Africaines (j’insiste sur le féminin), sont de plus en plus nombreuses à passer au cheveux naturel. Je fais un petit stop pour préciser ceci: le cheveux afro n’est ni une mode, ni une tendance, c’est un fait! Il n’existe aucun mouvement du cheveux blanc, ou asiatique ou indien. Le retour au cheveux afro ne devrait pas être une « mode », ni une « revendication ». Donc, une fille qui a ses cheveux défrisés n’est pas moins africaine qu’une autre.

Mais je note tout de même que les femmes africaines s’intéressent un peu plus à leur chevelure de base. Elles s’en informe, essaient d’en prendre soin, essaient de les mettre en valeur de biens des façons et çà c’est remarquable. Petit constat tout simple: que ce soit au travail, dans des évènements, ou à des soirées, le nombre de femmes à la chevelure naturelle a bien augmenté. Il y a quelques années ce n’étaient que les petites filles et quelques rescapées du collèges ou encore quelques chanceuses qui avaient le cheveux naturellement souple et trop peur du défrisage. 😀

Les hommes ne sont pas en reste, leurs cheveux naturels poussent de plus en plus haut, ils encouragent même leurs compagnes à virer de bord.

Mais je redis et j’insiste, le défrisage n’est pas un péché. Des cheveux en santé, frisés ou non, valent mieux qu’un tissage de deux mois qui empeste la choux pourrie. Je dis çà je dis rien.

Et oui! même le foulard devient une tendance ! Celle là, elle est excellente ! Si ma grand-mère au village savait çà, je suis certaine que çà la ferait sourire.

IMG-20160212-WA0002

Vous vous rendez compte que nous sommes entrain d’adopter dans notre quotidien toutes ces pratiques que nous rejetions férocement?

Les modes vont et viennent. J’espère que tout ceci n’est pas qu’une mode parce que j’aime ce que je vois.

J’aime mon Afrique. Elle se retrouve, elle sait de plus en plus qui elle est, elle est joyeuse, épicée et fière.

Heu..je parle bien de l’Afrique hein, pas de moi. LOL.

 

 

Publicités

I’m The Perfect Imperfection

Bonjour à toi mon cher blog délaissé depuis belle lurette. Je sais que si tu pouvais demander le divorce tu l’aurais fait depuis un bail. Je ne vais pas te présenter des excuses. Tu n’en as pas besoin. Je ne vais pas non plus te promettre d’être là plus souvent. J’ai beaucoup trop peur de te mentir une fois de plus. Cependant ma fidélité envers toi est sans faille.

Ma vie a complètement changé de trajectoire, j’aurais pu créer un nouveau blog pour raconter la nouvelle Moi. Mais toi aussi tu fais partie de moi. Tout ce que j’ai vécu avant fait partie de moi. Donc oui je te suis et te reste fidèle.

Dans mes derniers articles, pour mes lecteurs j’étais une jeune femme passionnée de marketing et de mode. Mais ce n’était pas le vrai Moi. Je dois rétablir les faits et dire qui je suis vraiment.

Je suis Sandrine Toua. Une gamine qui a toujours rêvée d’être créatrice de mode et qui vit son rêve à temps plein aujourd’hui. Mes parents s’en remettrons. Le bonheur n’est-il pas notre aspiration à tous? Mon ancien métier me rendait malheureuse. Le nouveau me rend heureuse. Pardon d’avoir lâcher la branche alors que je n’avais rien à portée de main.

Sandrine Toua Créations est née. Marque d’accessoires Afrochic et de bien d’autres choses un peu bizarre aussi (lol).

Bienvenue dans ma nouvelle vie. Elle n’est pas parfaite. Je n’aspire pas à la perfection.

Sandrine Toua

Au défile de La Nuit du Pagne Chic et Glamour. 3e prix du jury.

I’m The Perfect Imperfection.